Domotique et vidéophonie : Ce qu’il faut retenir !

La domotique intègre peu à peu notre quotidien aujourd’hui. De manière triviale, on peut le définir comme une automatisation de la maison, pouvant jusqu’à ce qu’on a tendance à appeler maison intelligente. Bien évidemment, pour parvenir à cette fin, il faudra se servir de plusieurs équipements et objets connectés, gérés par un seul et même système de gestion : éclairage, chauffage, protection solaire, porte de garage motorisée, portail motorisé… La vidéophonie fait aussi partie de ces équipements. De nos jours, elle est devenue indissociable de la domotique. On vous explique pourquoi !

Qu’est-ce que la vidéophonie ?

On peut définir la vidéophonie comme un système permettant de contrôler de contrôler l’accès par le biais d’un dispositif vidéo et son. Comme son nom le suggère, l’équipement utilisé ici est le vidéophone, que l’on appel également portier vidéo, visiophone ou encore interphone audio. Le principe de fonctionnement est simple ! Lorsqu’une personne sonne à la porte, le vidéophone permet de l’identifier (par l’image et la voix) pour ensuite la laisser entrer ou non. A noter que certains modèles de portier vidéo intègre un dispositif permettant d’ouvrir la porte ou le portail à distance. Certaines, fonctions peuvent aussi lui être associées, telles que la fonction mémoire, la fonction répondeur ou encore la fonction contrôl e d’entrée.

Pourquoi investir dans une vidéophonie ?

Il plus d’une raison d’intégrer de la vidéophonie chez soi. La première est la sécurité. Avec ce système, vous pourrez contrôler l’accès à votre propriété. Personne ne pourra y entrer sans qu’elle n’ait eu votre accord. C’est aussi une solution de confort. Le vidéophone vous permet d’éviter de vous déplacer quand quelqu’un frappe à votre porte. S’il est connecté à une gâche électrique, l’ouverture de la porte peut se faire à distance, ce qui est plus confortable.

Quelle relation il y a entre domotique et vidéophonie ?

Un système de visiophonie peut s’installer de manière indépendante sur votre logement. Dans ce cas-ci, vous aurez une unité intérieure autonome qui vous permet uniquement de le contrôler. Mais il est aussi possible de le relier à un système domotique. Un autre scénario se produit ici : l’unité intérieure s’intègre à l’interface centrale du système, laquelle vous permet de contrôler l’ensemble des objets connectés de votre habitation (éclairage, chauffage, volet roulant…). Cette seconde solution est plus intéressante si vous souhaitez avoir une maison intelligente et profiter d’un meilleur confort pour la gestion de tous vos équipements et objets connectés.

Domotique et vidéophonie : Ce qu'il faut retenir !